• Accueil
  • > Les Irreverences du Comptoir

Archives pour la catégorie Les Irreverences du Comptoir



Tapas de voyage et tagine d’agneau Marocain

 edite il y longtemps…

Cela est remarquable, le Kakou ne venait plus au comptoir depuis quelque temps déjà.

                 Certainement, nous eussions du nous enquérir de sa disparition, au Kakou, mais nous étions trop occupés à préparer nos  potagers afin d’y semer les nécessaires herbes aromatiques et autres gourmandises secrètes et parfumées… Et puis, en général, le Kakou ne sort point trop aux gelées, cela nous le savions.

 

potager6.jpg

Echalotes  de Printemps récolte 2010

 

            L’autre soir,finalement,  Macareu, le front parcheminé d’une inquiétude singulièrement plissée nous avoua que oui, il se souciait très sincèrement de cette absence prolongée et inexplicable. La saveur de nos soirées s’affadissait certainement sans l’accompagnement des diatribes effrénées du Kakou et de ses tirades béotiennes…Quelques jours après ses confidences, alors que  Macareu enfouissait sereinement le bois ramé fragmenté du dernier automne dans son jardinet afin d’en amender le sol, un soudain  éclair de jante lui vrilla le coin de l’oeil. Il n’est pas de voiture aux jantes innoxées  éblouissantes dans notre petite campagne, nos véhicules sont pourvus de « rondelles » en métal terne, des jantes simples, certes,  mais qui exécutent leur rôle simplissime de jantes à la perfection tout en servant parfois de freesbee  ou de bouclier de chevalier à nos enfants. La jante en inox scintillante est l’apanage des Kakous  passés maîtres en leur « customisation ». Les Kakous décorent les jantes de leurs véhicules en y collant des pampilles en cristal  d’anciens lustres  de maisons bourgeoises  mis au clous et en y incrustant des strass de greluches. Ces embellissements clinquants sont achetés à vil prix  et marchandés au centime d’euro prés, s »il vous plaît, dans les vides-greniers des villages environnants. Le Kakou de chez nous ne déroge pas à la règle et son carrosse  est une véritable quincaillerie pacotillée  sur roues!

          Macareu,  jubilant intérieurement, s’empressa de rédiger  un message qu’il nous envoya par pigeon voyageur. Il était déjà midi lorsque le volatile  tout roucglougloutant et ébouriffé se déposa subrepticement  sur la glycine embourgeonnée  courant sur la tonnelle de la terrasse : il est vrai que, en cette saison, de douces tourterelles envahissent la région. Aux environs de 14H00, nous nous retrouvâmes à grignoter quelques tapas maison accompagnant un subtil vin de Tursan rosé et bien sur nous hypotétisâmes gourmandement à propos des nouveaux contes que nous baillerait le Kakou…

 

 potager11.jpg

Romarin du Printemps,  beau temps. 2010

 

 

 Tapas du Comptoir

 

 Mini blinis chauds et le gravax du comptoir : voir la recette sur le site

Mini Brochettes de Jalapenos grillés au  quesos fondu et aux pétales de  tomates confits.

Cornets de Pain Libanais farcis  aux oignons grillés et pâte d’olives noires(confites à l’huile d’olive).

Fines et  minis tranches de pain grillé  garnies  d’une lamelle de fromage de brebis basque poudré de thym et caché sous un  joli copeau de  serra-no.

Olives du jardin à la saumure et à l’huile au curry et au piments

Ail frais du jardin  à l’assiette avec  son poivre, sel , huile de noix et d’olive dans leur bol 

Chèvre frais battu avec sa  ciboulette ses échalotes hachées dans leur bol.

Un panier de ciabatta chaude dans son torchon blanc

 

           Le soir même, évidemment, notre Kakou surgit dans l’établissement, amaigri mais triomphal : « J’ai fais un beau voyage, c’était formidable! « . Kakou était soit-disant parti en Afrique avec deux ou trois autres kakous assermentés.  Après avoir visionné quelques étapes du Paris Dakar diffusées  au ciné-club du bourg, ces aventuriers patentés de la Promenade des Anglais avaient décidé de  découvrir l’Afrique en voiture. La voiture élue pour le périple était, parait-il, la » Reine du  Désert » : une belle peugeot flambant vieille, censée  s’extraire des sables du Sahara sans coup férir, bien plus aisément que tout autre méhari des dunes à deux portes et au châssis bas. Evidemment, il est certain que le Kakou maitrisait les sables et savait les « lire » tel le Saoudi en guoguette ou l’Omani surfant à Hatta : allons, soyons sérieux :  tous les kakous participant au voyage étaient, peut-on en  douter(?!?),  bien plus compétents que les Bédouins en ce qui concerne le pilotage  professionnel dans les poussières traîtresses et mordorées du désert !

           Au Comptoir, nous apprécions les histoires qui commencent ainsi et nous convînmes d’offrir à nos compagnons d’agapes une ou deux bouteilles d’Arak  distillé  chez Alfred avec, bien sur,  un énorme sac de tchicks-tchicks Arméniens envoyé  par Raffick.

           Le trajet choisi par nos Kakous fut le suivant : le Maroc, la Mauritanie et le Mali…Traversée donc du Sahara occidental .  Comment arrivèrent’ils au Maroc, demanda opportunément Macareu? Hé bien, ils transitèrent  par l’Espagne, bien sur… Peut-être peut-on rallier le Maroc en partant du Paca, sur un bateau cargo, en frôlant les Balérares et en accostant du coté de Melilla ? 

            La première partie du voyage se fit en Europe semblait-il. Pas d’anecdotes particulières à conter, Kakou nous affirma que l’Europe n’a aucun intérêt, ce n’est pas une zone d’aventure, le simoum impétueux de l’épopée n’y souffle point…

touteepices1.gif

 

All spice Plant

Pendant ce temps, la Marremitata finalisait le 23h00 (débuté à 16h00 en cuisine)

 

 

Tajine d’agneau à la Marocaine du rif du Comptoir


Un beau plat à tajine en belle terre à cuisiner (on en vend de magnifiques à Barbés)

2 belles souris d’agneau découpées en jolis cubes : environ 700 gr

Le jus de 1/2 citron vert et de un citron jaune

Une demi orange  acide en quartiers

De doux oignons grelots : une dizaine au moins

Bouquet garni

Persil plat

Noix de cajou et pistaches fraîches bien écrasées.

2 figues fraîches,

1/2 coing pour une touche « Pacagesque ».

Une petite tomate concassée épépinée.

Une demi-cuillere à café  de zeste de citron vert.

Ras-el -Hanout :  voir composition en première page du blog dans les colonnes.

Huile d’olive.

Beurre.

1 pistil de vrai safran.

Sel et poivre concassé.

Faire revenir dans l’huile d’olive  l’agneau, la tomate concassée puis les oignons  et enfin les quartiers d’orange.

Baisser le feu, ajouter le jus de citron et les pistaches et acajou.

Mélanger délicatement  et donner une jolie cuillerée à café de Ras- el- Hanout maison puis disposer la préparation dans le plat à tajine, mettre le bouquet garni, le persil plat, les figues légèrement fendues en 4 coté queue , le coing détaillé en cubes, saler légèrement, poivrer et enfourner  le tajine  à chaleur moyenne

. Dès que le plat est bien chaud, baisser la température du four, ajouter les zestes de citron vert et laisser cuire tout doucement. La cuisson est terminée lorsque les souris d’agneau sont fondantes.

J’utilise aussi ce mélange à la place du R-el-H : au mortier : gingembre, curcuma, cannelle, muscade et poivre noir.c’est la kama.

Servir accompagné de bourghoul  et son beurre fondu parfumé avec un brin de safran en saucière et du pain arabe chaud.

CrZZ’z et la  Marremitata

BOEUF BOf

  Wa aaa -gneee la dadalle   !  Du bof beef, faut qua saigne , taa da !  

 

 

Eh hé hé


Une bonne tite recette de boeuf- boeuf pour changer un peu.

 

Bof aux carottes ou en daube d’à coté   de chez Mono, pas loin de la Zèpe de Bar-baisse la Garde :

Ayez

-un joli paleron ron ron  de 500gr envie-rond de jambes  de chez les colons ( On fait ce  que l’on peut.)

-Quelques fayots qui feront péter parce que le Tarbais, on sait pas ou le trouver, c’est une AOC bien protégée , détonnant, non ?  La culture c’est com la confiture.

-Une ou deux belles  carottes pour con-pléter le boeuf : la palissade à sauter vit fait. 

-Du persil ra plaplat  (forcément) à mettre dans les naseaux à la manière de Gotlib ( » c’est qui latê’te de veau » ? cf.  la  Rubrique- à- Brac  lisible à la  bibliothèque du quart -tiers à défaut de celle  du tiers monde)

-Des Oignons de TréBons en Aoc,  bavoui, faut  bien se protéger de  con-sommation de masse,  histoire de culture aussi.

-Une couenne de Ventréche de chez ….. à Bagnères- de- Bigorre

-Un beau morcif de la dite Ventréche plate, hein.

-Sel poivre bouquet dégarni, bouillon  succube (?)

-Quatre légumes au choix de l’Artiste.

-Une touillée de misère du jardin

-Quelque brindilles de commisération de chez le Bon Père Du Flan, l’outre tombe, cela se prépare. 

-Une bouteille de vin de Garde à défaut de vin de mess…

- Une pince de pitié bien émincée afin de parsemer légèrement une plus grande surface.  

- de l’inspi-ration pour économiser de l’énergie et le reste

Mettre à mariner le tout et cui-cuire lentement  avec application et moult componction, ne pas oublier d’écumer au jour le jour .

Parsemer de touches de clavier bien anglais sans les accents  et une aberration avérée  du crétin programme de PC pour coiffer les  « a » et servez aussitôt  dit .

 

Et voila, la recette du  joli matin !

 

Accompagné   par :

Les PTitis  de la Zone Sauvegardée des Apparences (ZSAT)  et Pier Dac ,  Gotlib, Boris, Edika, Franklin, Coluche, Loiseau dans sa cage , GCM, GIS, NTM ,  Ice Tae  Quan do et ta  Mère en  string devant le supermarché>

j’en passe et des meilleures  parce que je sais m’arrêter quand il faut, Moa,et con a pas fini de se la morfaler trop cui-cuite et servie en direct. 

Hi hu ho

 
CrZZZ’z

Alf est  parti et est en route pour aller  au Pays manger des Tartines.(prochaine recette)

 

 

 

 

Nous

na et voila

 

 

Nouvelles de Kokopelli.

Simulation climatique et Stimulation médiatique

Les Caniculs-bénis

Après plus de deux années de silence poli, Dominique Guillet s’exprime sur ce qu’il considère être une arnaque sémantique, scientifique et médiatique: le réchauffement climatique anthropique à la sauce CO2. Son article de 13 pages: « Les Caniculs-bénis: une nouvelle hystérie religieuse au service de l’Ordre Mondial? » est disponible sur le site de Liberterre. Ce témoignage, bien sûr, n’engage que lui-même.

Il y dénonce le fait que cette imposture climatique occulte, de façon bien orchestrée, la destruction de l’intégralité de la biosphère, et l’empoisonnement de l’humanité, par la mafia de la semence, de la pétro et agrochimie et de la pharmacie, et ce depuis plus de 60 ans, avec la complicité bienveillante de tous les états Occidentaux.

Nous ne doutons pas que certaines personnes souhaiteront participer à ce « chaud » débat et nous les invitons à le faire par l’intermédiaire du blog de Kokopelli. Ainsi que nous l’avons mentionné, dans les dernières Nouvelles, il est fort possible que la planète Terre reparte vers un cycle de refroidissement, relatif, et dans cette éventualité, il nous faut préparer nos jardins et oeuvrer à une protection fertile de nos variétés de…

Respirons et apprenons à survivre dans la Beauté de Gaïa.

1234567

MESURES EN CUISINE

Si vous n'avez pas de balance, sachez que :   1 cuillère à café rase de beurre = 4 gr   1 cuillère à soupe rase de beurre = 12 gr   1 cuillère à café rase d'eau = 5 gr 1 cuillère à soupe rase d'eau = 18 gr   1 cuillère à café rase de farine = 5 g 1 cuillère à soupe rase de farine = 15 gr   1 cuillère à café rase d'huile = 5 gr 1 cuillère à soupe rase d'huile = 16 gr   1 cuillère à café rase de sel = 5 gr 1 cuillère à soupe rase de sel  = 15 gr 1 cuillère à café (= à thé) 0,5 cl 5 g (sel, sucre, café) - 4 g (farine, semoule) 3 g (cacao, fécule)

Sauce forte à la Papaye des CaraÏbes

1 petite papaye pas trop mûre bien nettoyée et détaillée en petits morceaux. 1/2 ivre de piment forts écrasés 1 concombre écrasé, deux oignons finement hachés, 2 gousses d'ail émincées, 1 cuillère à café de sel, 50 cl de vinaigre 1 cuillère à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe d'huile. Faire cuire la papaye avec un peu d'eau jusqu'à qu'elle soit bien tendre, ajouter les autres ingrédients et faire mijoter doucement encore 10 minutes. Laisser refroidir et mettre en bouteille.

Chutney de Mangue de Trinidad

Ingrédients: 1 mangue verte pelée et coupée en morceaux, 1/2 ou 1 cuillère à café de piment frais ha, deux feuilles de coriandre chinoise, deux gousses d'ail, 1 cuillère à café de sel, 1:2 à 1 cuillère de vinaigre; r Passer les ingrédients au mixer afin d'obtenir une purée. Avec des nan, des sahina (sorte de beignets aux épinards...)

vin sans alcool, 1891, Docteur WOOd C.

***The juice of grapes, blackberries, raspberries, etc., pressed out without mashing the seeds, adding water, 1 pint, and sugar, 1/2 pound for each pint of the juice; then boil a few minutes, skimming if any sediment or scum rises, and bottling while hot, corking tightly, cutting off the corks, and dipping the tops into wax, and keeping in a dry, cool place, gives a wine that no one would object to, if iced when drank."

pate de piments de Kingston

Dans un mortier : piler 5 piments rouges type Rosso Italien ou bien trouver des piments rouges de la Jamaique , les epepiner... Ajouter dans le mortier deux gousse d'ail, 1 cuillere/soupe de haricots noirs bien cuits , une cuillere/ cafe de jus de citron vert, une demi cuillere/cafe de poivre noir, sel et une pincee de poudre de gingembre et ajouter en fin de preparation une cuillere a soupe d'huile. On deguste le poisson et les crevettes de rivieres avec cette pate de piment. La melanger aussi aux legumes et au riz.

Biere au Gingembre

de gingembre très frais fr, 3 litres d'eau bouillie refroidie, 900 gr de sucre de canne roux . Méthode: Nettoyer le gingembre et le couper en petits morceaux puis le râper à la main si fait à la machine, ajouter un peu d'eau. Transférer l'au et le gingembre dans une Jarre. Réserver dans un endroit frais 48h00 maximum. Filtrer soigneusement et sucrer. Faire bien fondre le sucre et mettre en bouteille. Conserver au frais et servir sur glace pilée.

Cuisine Indienne du Comptoir : Mumbay masala

Au mortier : graines de coquelicots, graines de sésame blanc, graines de coriandre, noix de coco grillée en lamelles , poivre noir, clou de girofle, feuilles de curry, cumin. Piler Piler Piler... Pour les proportions : à la petite poignée, à la demi-poignée à la volée... ... Recettes sur le NeT...

sauce de Catsup, Catchup, ketchup Louisiane 1914.

A la maison sur le Bayou: 3,5 kg de très bonnes tomates bien mures épépinées et pelées, deux cuillères a café de sucre molasse, 1 jolie carotte, 1 branche de céleri, le jus d'un citron, 5 têtes d'ail,deux beaux oignons, deux Cayenne épépinés,20cl de vinaigre de vin,une pomme pelée en quartiers, poivre noir, 2 clous de girofle, sel. ***si on n'a pas les tomates mures en saison, on peut réaliser son catsup avec du concentré. mettre cuire le tout jusqu'à obtenir une texture assez épaisse puis passer a la moulinette grille fine, ou" écraser en passoire". Ou au mixeur moderne. Josh's wife Grand Mother( thank you)

Blue Stilton Sauce (Auld)

half a pound of young blue Stilton 1 cup of fresh cottege cheese-home made- a cup of fresh cream half a cup cup of fresh parsley, thyme and rosemary nicely shredded quarter a cup of white port Fresh and beautiful blueberryes from the Higland preheat the cream and the port, add the cottage, the Stilton, on a slow fire, after a while, add the herbs. As the sauce is hot, add the blueberrys, salt, pepper and serve on the spot. Grouse, Deer or Angus Beef. °°°°°°° "The best way to meet people is to share their food" °°°°°°° Cherio

Cuisinez Malin ! |
Cuisine avec Tita |
RECETTES EN FOLIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vpddpfredandco
| Fleur de macis, une cuisine...
| voyage gustatif