• Accueil
  • > Hydroponie/AErOGarDeN-JArDin

Archives pour la catégorie Hydroponie/AErOGarDeN-JArDin



abricotiers en culture bio changement de climat

 

 

Avril 2010

(2010 : hiver trés froid pour la région.)

2011 :  hiver assez doux et humide, printemps?  une très mauvaise mine,  le printemps…

450m altitude, Alpes du Sud: amplitude  thermique constatée :  -8°C à 32°C (à l’ombre)

Il y a désormais six abricotiers différents sur mon site :

Rouge du Roussillon : le plein sud, autofertile.

Luiset(Suchet, Du Clos) : Climat continental,peu adapté aux climats doux du sud est.

Canino (Bulida) : craint le froid, plutôt adapté aux régions méridionales, autofertile.

Bergeron : fleurs résistant au gel,autofertile,

Sucre de holub : sud france altitude moyenn, on le trouve en Isère, dans le Nord, aussi.

Polonais ( orangé de provence) : sud de la france.

Tous les  abricotiers, cette année,  ont peu ou prou terminé leur  floraison trop tôt dans la saison.

A  trois semaines près!

L’hiver a été très humide et bien moins froid que l’année précédente : bien entendu,  les fameuxsaints de glace ne sont pas « passés », le printemps est trés humide, froid,  ce qui a compromis la nouaison ,  printemps vraiment désagréable, gris.

Nous avions protégé  les abricotiers fragiles au gel avec des bâches, notamment le Rouge du Roussillon qui a particulièrement souffert du gel l’année passée.

Nous avons ôté les voilages il y a une semaine en croisant les doigts.

Les abricotiers semblent en belle santé sauf le Rouge du Roussillon, la pluviométrie a été exceptionnelle: cela leur a permis de consolider et développer leur enracinement, leur feuillage est dense, fourni et d’un beau vert foncé, brillant.
Ce printemps, nous allons les traiter comme recommandé par notre Collectionneur et pépiniériste favori! Le Rouge du Roussillon est vraiment »déplumé » il a perdu deux branches maîtresses au gel de l’année dernière, la bâche, mal posée et mal close a volé une nuit de vent et cela a affaibli l’arbre, qui était bien vaillant malgré tout  : cet arbre, au demeurant est le seul à avoir été acquis dans une pépinière publique classique, arbre non greffé  pour la terra bianca comme les autres sujets :  je ne suis pas trés optimiste.

La floraison hâtive, trop tôt dans la saison  a anihilé les chances de belle récolte car la nouaison a été compromise par le froid.

Le seul arbre vraiment fourni en fruit sera le Canino, floraison plus tardive et plus abrité que les autres arbres.

 

Les arbres ont été pulvérisés avec la bouillie bordelaise, très tôt le matin.

Je dois donner une application d’engrais hydroponique adapté à la culture en terre dans 10 jours.

Il faudra surveiller de prés capnodes et autres ravageurs.

RV au mois de Juin. voici le Canino le 14 Juin 2011 :  chargé de fruits, je n’ai pas éclairci les rangs!

j’ai soutenu la branche : c’est superbe.

Les autres abricotiers on donné : Bergeron : 1 kg et Luiset : 1 kg : attention ce sont de trés jeunes arbres.

Polonais : nouaison ratée et Sucre de holub : floraison ratée.

Le Rouge du Roussillon est mort, brulé par le gel, aprés étude…  J’ai du m’absenter pour quelques semaines de chez moi : outre plusieurs autres plantations, le pauvre abricotier n’ a pas  supporté un manque d’entretien sérieux de la part de mon remplaçant. Mais tout le monde ne s’intéresse pas forcément aux arbres. Con -fiance.Bah, peut-être que l’abricotier était déja bien mal et  prêt à mourir malgré même avec les meilleurs soins du monde…

A ce propos, le citronnier 4 saison à récupéré  in extrémis: il a perdu trois branches maîtresses,  je le pensais anihilé mais il a poussé des feuilles refleuri et propose quelques citron. Cet arbre a vraiment failli mourir. Il faut préciser, une fois de plus,  que comme  le rouge du Roussillon  il provenait d’une pépinière publique.

La récolte est mauvaise sur le secteur.

 

 

dsc0093.jpg


CrzZ’Zz

 

 

 

 

 

 

désinfection et décontamination des fruits et légumes

 

 

Mangeons sain mangeons bien!!!

Lavons nous les mains…

 

Bactéries et nourriture

°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les germes  les plus  dangereux 

 

Les micro-organismes de la terre, du sol, sont constitués de  germes  présentant peu de risque pour notre santé et il y a de plus des germes provenant de l’intestin des animaux :  microbes indispensables à notre processus de digestion, ils sont peu dangereux. Mais ils sont parfois accompagnés  de germes  pathogènes comme les Salmonella, Bacillus cereus, Escherichia coli,Yersinia enterocolitica, Clostridium perfringens, Clostridium botulinum, Shigella, etc.

Ces germes proviennent des intestins des animaux, des eaux d’irrigation  contaminées par leurs déjections, entre autre. Les Bacillus, les Listeria et certains Clostridium vivent parfaitement dans la terre et en l’absence de présence animale.

Excepté pour les fruits ou légumes en cours de pourrissement dû à des moisissures, les autres microbes vivent à la surface de leur peau ou des blessures de celle-ci. La contamination des fruits et légumes est d’origine diverse : déjection des  mammifères en général, des oiseaux, des insectes,  l’eau d’arrosage et d’irrigation contaminée  comme déja spécifié, le transport passif par des animaux et le contact direct avec la terre,  les humains qui les manipulent, entreposages défectueux…

Pour les parasites comme Toxoplasma et Echinococcus, il s’agit de contamination exclusivement de surface.

Avant de continuer ce petit exposé, il est nécessaire de rappeler que la principale contamination vient du fait  que les gens ne se lavent pas les mains avant de manger : contamination par « voie oro-fécale » diminution  entre 60% et 80% des gastro-entérites si les gens avaient une bonne hygiène.

 

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Décontaminer des légumes  :

 

Tout d’abord, choisir des légumes beaux, frais, sans tavelures ou blessures, peau brillante et impeccable; fermes.

1) Nettoyage : avec de l’eau potable en évitant d’abîmer les légumes, la surface des légumes est peu propice à la multiplication des germes.

2) L’ assainissement doit toujours se faire après le premier lavage pour les des traces de terre, et avant l’épluchage  Pour que l’assainissement soit efficace il faut mélanger une pastille de chlore de 1,5 gramme de chlore actif dans environ quarante litres d’eau.  ou bien utiliser une pompe à chlore ou un mélangeur automatique qui  fasse directement la dilution .( degré chlorométrique de Gay-Lussac)

3)  Le trempage dure une dizaine de minutes.

4 )  Rinçage abondant à l’eau potable, essuyages précautionneux  des légumes.

5)  Cuisine, plan de travail et tous ustensiles, contenants conservateurs, frigidaires, congélateurs, etc,  à  garder impeccables et sanitarisés régulièrement.

 

°°°Décontamination au pergamanate de sodium  MSF -Nigeria :

permet d’assainir l’eau des puits, entre autre;  doses achetables en pharmacie.


1) Lavage à l’eau dans lequel on met la dose requise.

2) Laisser tremper 3 minutes.

3) Rincer les légumes à l’eau bouillie, essuyer.

 

°°°Autres anti-bactéricides possibles : vinaigre, jus de citron ? à quelles doses?
°°°destruction par la chaleur  des bactéries ?

 

°°°°°°°°°°


Bactéries contaminant les légumes et les fruits :


Salmonelles :  les salmonelles sont détruites par un traitement de pasteurisation. Les salmonelles ne se multiplient plus à des températures inférieures à 4°C, mais elles ne sont pas détruites par le froid ! Leur vitalité peut être conservée pendant des années dans les produits congelés.

Listeria monocytogenes :

cette bactérie est détruite par traitement thermique et résiste à plusieurs cycles de cuisson-décongélation, elle survit en état de dessiccation et parfois pendant des années.

Clostridium perfringens :

bonnes pratiques d’hygiène seulement.

La E Coli est plutôt sensible au froid, hygiène.

 Clostridium botulinum :

le germe du Botulis :  surveillance des températures de référence des barèmes thermiques (froid et chaud), contrôle des boites de conserves défectueuses (sertis, coups …). Bonnes pratiques d’hygiène.

Bacillus cereus:

 cette bactérie est largement répandue dans la nature. On la retrouve dans le sol et elle peut être  par la poussière et l’eau sur plusieurs types de produits alimentaires, notamment en  surface des p graines, légumes. Existe sous forme sporulée résistant à la cuisson et à  la pasteurisation des aliments. B. cereus fait partie de la flore contaminante des aliments contenant  en particulier  de l’amidon riz, pates de blé.

Staphylococcus aureus :

cette bacterie et surtout les toxines qu’elle produit sont tres résistantes ! Le respect des bonnes pratiques d’hygiéne est primordial ! Streptococcus spp. : poussière – 20 à 30 jours; fèces de vaches contaminées – 21 à 63 jours; litière – 20 à 30 jours; papier contaminé par du lait infecté – 4 jours; urine – 2 à 6 jours; bois – 11 jours

sensible à de nombreux désinfectants – hypochlorite de sodium à 1 %, éthanol à 70 %, formaldéhyde, glutaraldéhyde, iode

Shigella spp:

idem salmonelles et transmises par l’eau de boisson et les aliments souillés par les selles des malades ou porteurs chroniques, etc…

Algues :


Alexandrium spp.

Gambierdiscus toxicus

Lien pour les infos :

http://www.favv.be/astuces/cinqcles.asp

Crazycouk, les Infos « scientifiques »  du Comptoir

 

baobab en aerogarden et pot

Hello!

Un récapitulatif  de mes expériences de plantation de baobabs via aerogarden :

 

Cette photo permet de voir les différents stades de la pousse des baobabs.

 

baobabexppousse.jpg

 

La graine de Baobab possède une coque dure.

Pas besoin de scarifier la graine avec un système aerogarden à disposition.

Le premier stade est de disposer la graine dans un terreau très humide en la recouvrant de trés peu de terreau et  il faut « capsuler » le contenant de pousse avec une sorte de couvercle afin de créer un effet de serre, comme on peut le voir sur cette photo.

Une fois que la graine a levé, attendre un peu puis ôter le couvercle. La plante continue à grandir en profitant d ela chaleur et de la lumière artificielle dispensée par l’aérogarden.

 

 

A quinze centimètres de hauteur, les baobabs sont transférés dans des demi bouteilles transparentes percées de multiples trous. lumière et oxygénation.

 

 

 baobab.jpg

 

Enfin, a 20 cm de pousse, les baobabs sont transférés dans un pot avec un substrat spécifique et dorlotés outrageusement.

Le baobab du  Sénégal   a  besoin de beaucoup de lumière et se porte comme un charme si je puis dire dans une douce chaleur. C’est un arbre à feuilles  caduques qui reçoit dans son environnement de l’eau de pluie erratique. L’arrosage est donc délicat à  mener. Il est nécessaire, sans entrer dans les détails ce jour,  de reproduire en pot et en France les conditions requises pour élever un Baobab.

A plus tard pour des nouvelles de la Pepette Baob et puis tiens, je vous présente la

 

Pepette Arachide dite K2huet :

 

arachide.jpg

 

 

Les Pepettes du CrZZ’Zz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12345...7

MESURES EN CUISINE

Si vous n'avez pas de balance, sachez que :   1 cuillère à café rase de beurre = 4 gr   1 cuillère à soupe rase de beurre = 12 gr   1 cuillère à café rase d'eau = 5 gr 1 cuillère à soupe rase d'eau = 18 gr   1 cuillère à café rase de farine = 5 g 1 cuillère à soupe rase de farine = 15 gr   1 cuillère à café rase d'huile = 5 gr 1 cuillère à soupe rase d'huile = 16 gr   1 cuillère à café rase de sel = 5 gr 1 cuillère à soupe rase de sel  = 15 gr 1 cuillère à café (= à thé) 0,5 cl 5 g (sel, sucre, café) - 4 g (farine, semoule) 3 g (cacao, fécule)

Sauce forte à la Papaye des CaraÏbes

1 petite papaye pas trop mûre bien nettoyée et détaillée en petits morceaux. 1/2 ivre de piment forts écrasés 1 concombre écrasé, deux oignons finement hachés, 2 gousses d'ail émincées, 1 cuillère à café de sel, 50 cl de vinaigre 1 cuillère à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe d'huile. Faire cuire la papaye avec un peu d'eau jusqu'à qu'elle soit bien tendre, ajouter les autres ingrédients et faire mijoter doucement encore 10 minutes. Laisser refroidir et mettre en bouteille.

Chutney de Mangue de Trinidad

Ingrédients: 1 mangue verte pelée et coupée en morceaux, 1/2 ou 1 cuillère à café de piment frais ha, deux feuilles de coriandre chinoise, deux gousses d'ail, 1 cuillère à café de sel, 1:2 à 1 cuillère de vinaigre; r Passer les ingrédients au mixer afin d'obtenir une purée. Avec des nan, des sahina (sorte de beignets aux épinards...)

vin sans alcool, 1891, Docteur WOOd C.

***The juice of grapes, blackberries, raspberries, etc., pressed out without mashing the seeds, adding water, 1 pint, and sugar, 1/2 pound for each pint of the juice; then boil a few minutes, skimming if any sediment or scum rises, and bottling while hot, corking tightly, cutting off the corks, and dipping the tops into wax, and keeping in a dry, cool place, gives a wine that no one would object to, if iced when drank."

pate de piments de Kingston

Dans un mortier : piler 5 piments rouges type Rosso Italien ou bien trouver des piments rouges de la Jamaique , les epepiner... Ajouter dans le mortier deux gousse d'ail, 1 cuillere/soupe de haricots noirs bien cuits , une cuillere/ cafe de jus de citron vert, une demi cuillere/cafe de poivre noir, sel et une pincee de poudre de gingembre et ajouter en fin de preparation une cuillere a soupe d'huile. On deguste le poisson et les crevettes de rivieres avec cette pate de piment. La melanger aussi aux legumes et au riz.

Biere au Gingembre

de gingembre très frais fr, 3 litres d'eau bouillie refroidie, 900 gr de sucre de canne roux . Méthode: Nettoyer le gingembre et le couper en petits morceaux puis le râper à la main si fait à la machine, ajouter un peu d'eau. Transférer l'au et le gingembre dans une Jarre. Réserver dans un endroit frais 48h00 maximum. Filtrer soigneusement et sucrer. Faire bien fondre le sucre et mettre en bouteille. Conserver au frais et servir sur glace pilée.

Cuisine Indienne du Comptoir : Mumbay masala

Au mortier : graines de coquelicots, graines de sésame blanc, graines de coriandre, noix de coco grillée en lamelles , poivre noir, clou de girofle, feuilles de curry, cumin. Piler Piler Piler... Pour les proportions : à la petite poignée, à la demi-poignée à la volée... ... Recettes sur le NeT...

sauce de Catsup, Catchup, ketchup Louisiane 1914.

A la maison sur le Bayou: 3,5 kg de très bonnes tomates bien mures épépinées et pelées, deux cuillères a café de sucre molasse, 1 jolie carotte, 1 branche de céleri, le jus d'un citron, 5 têtes d'ail,deux beaux oignons, deux Cayenne épépinés,20cl de vinaigre de vin,une pomme pelée en quartiers, poivre noir, 2 clous de girofle, sel. ***si on n'a pas les tomates mures en saison, on peut réaliser son catsup avec du concentré. mettre cuire le tout jusqu'à obtenir une texture assez épaisse puis passer a la moulinette grille fine, ou" écraser en passoire". Ou au mixeur moderne. Josh's wife Grand Mother( thank you)

Blue Stilton Sauce (Auld)

half a pound of young blue Stilton 1 cup of fresh cottege cheese-home made- a cup of fresh cream half a cup cup of fresh parsley, thyme and rosemary nicely shredded quarter a cup of white port Fresh and beautiful blueberryes from the Higland preheat the cream and the port, add the cottage, the Stilton, on a slow fire, after a while, add the herbs. As the sauce is hot, add the blueberrys, salt, pepper and serve on the spot. Grouse, Deer or Angus Beef. °°°°°°° "The best way to meet people is to share their food" °°°°°°° Cherio

Cuisinez Malin ! |
Cuisine avec Tita |
RECETTES EN FOLIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vpddpfredandco
| Fleur de macis, une cuisine...
| voyage gustatif